Je lis, je critique : Petites Morsures entre amis

vampir10

A lire avant : Les Vampires de Chicago T1 : Certaines mettent les dents. Retrouvez ma critique ICI

Résumé personnel :

Après la découverte de l’existence des vampires les humains ont été mortifié d’apprendre que Célina, la Maîtresse de la Maison Navarre avait orchestré la série de meurtres qui a bien failli avoir raison de Merit et qui a d’ailleurs conduit cette dernière à devenir une vampire. Depuis, l’opinion publique a fortement changé, paradoxalement, puisque les vampires sont devenus officiellement des stars. Mais une connaissance de l’ancienne vie de Merit revient avec des informations compromettantes à propos d’activités douteuses de certains vampires. Cela va donc être à Merit, Sentinelle de la maison, de découvrir le fond de l’affaire en commençant par reprendre le contact avec son ancien monde, tout cela en jonglant avec deux Maîtres vampires aussi beaux qu’insupportables.

Critique :

Donc nous y voilà, je me lance officiellement dans la relecture de cette série comme je l’avais fait pour les Mercy Thompson et Alpha et Omega. Autant vous le dire tout de suite, je me régale, et à l’heure où j’écris ces lignes, je suis déjà arrivée à la moitié du tome 3.

Si j’éprouve beaucoup de sympathie pour Lindsey, une des gardes de Cadogan ainsi que Luc par exemple, le chef de la Garde, je regrette que Merit ne développe pas plus de liens au moins avec ses collègues à crocs. En effet, j’aurai aimé en apprendre davantage à leur sujet et je me doute que ceux qui l’ont lu devineront pourquoi. Mais ce point soulève tout de même un problème récurrent dans ce genre de roman, l’importance de développer de l’empathie ou de l’attachement envers des personnages même s’ils n’apporteront pas grand chose pas la suite.

Pour ce qui est du scénario, il s’agit d’une enquête somme toute classique mais l’embarras de Merit qui doit replonger dans le monde de la haute société, monde qu’elle abhorre plus que tout, vaut le détour.

Ce qui vaut également le détour reste le triangle entre Ethan, Merit et Morgan, qui m’a donné l’occasion de rire de certaines situations. Cependant, je vous rassure, l’auteure n’est pas du genre à faire durer cette situation trop longtemps donc ennemis du triangle, tentez le coup tout de même !

En revanche, je suis très déçue de l’évolution de la relation entre Mallory et Merit. Je dois reconnaître que je ne suis toujours pas convaincue. En dehors de cela, je trouve que le personnage de Merit est très réaliste, le côté surnaturel mis à part, de même que certains passages de leur vie qui nous sont apportés avec une touche d’humanité qui est toujours agréable à retrouver.

Et pour ceux qui auraient lu le premier tome et n’auraient pas encore commencé le deuxième, la fin vaut vraiment le détour !

Bonne lecture.

pal10

Michiko

Publicités

Une réflexion sur “Je lis, je critique : Petites Morsures entre amis

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi pour la relation Merit, Mallory et surtout pour de vraie amie j’ai trouver l’embrouille stupide, elles sont censés se connaitrent assez pour ne pas se brouiller comme ça. J’adore aussi Lindsey et Luc et j’aimerais aussi en apprendre plus sur eux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s