Je lis, je critique : Mordre n’est pas jouer

vampir11

A lire avant : Les Vampires de Chicago T2 : Petites Morsures entre amis. Retrouvez ma critique ICI

Résumé personnel :

Gabriel Keene, le chef des Meutes des Grandes Plaines, l’alpha de tous les alpha des métamorphes, est arrivé à Chicago. Il envisage d’organiser une convention afin de déterminer si les meutes doivent rester chez eux ou s’ils partent tous pour Aurora, en Alaska. Cette question, motivée par le fait que les humains connaissent l’existence des vampires, soit être réglée par la voie démocratique, comme c’est le cas dès qu’il s’agit de prendre une décision importante pour tous. Mais comme cette question divise, Gabriel Keene fait appel à Ethan et Merit afin d’assurer sa sécurité. Cependant, il s’agit avant tout de chercher à apaiser la haine qui oppose ces deux races surnaturelles. Pour Ethan, le vampire stratège et Maître de la maison Cadogan, c’est surtout une chance unique et historique d’avoir les métamorphes pour alliés dans la guerre qui ne manquera pas d’éclater bientôt entre les humains et les vampires.

Critique :

Et si je vous dit qu’une fois de plus, à l’heure où j’écris ces lignes, le tome 4 est déjà en cours de lecture ? Je suis retombée dans cette frénésie qui m’empêche de m’arrêter de lire et cela fait du bien, même s’il est difficile de faire des pauses pour travailler.

Avec ce troisième tome, j’étais en totale immersion. Merit ne me ressemble pas physiquement et ces différences ont tendance à me renvoyer à ma condition de simple lectrice. Là, non, j’étais Merit et j’avais beau savoir ce qui allait arriver dans les prochains tomes, je n’ai pas pu m’empêcher de me prendre tous les ascenseurs émotionnels disponibles. Ce tome est riche en émotions, bonnes ou mauvaises et il est loin de nous rendre indifférents.

En dehors de cela, il s’agit d’en savoir plus sur les métamorphes que j’ai aimé redécouvrir. En effet, ils ont une philosophie et une utilisation de la magie très éloignée de celle des vampires et ce n’est pas plus mal de changer d’environnement. J’ai pu aussi faire le lien avec les loups-garous d’autres romans mais cela est différent. En effet, ce que j’ai apprécié c’est qu’il n’y a pas uniquement des loups. Les métamorphes sont des êtres humanoïdes pouvant se transformer en un animal qui est le même pour toute la famille mais qui, du coup, n’est pas obligatoirement un loup.

Pour en revenir à Merit, elle me plaît énormément et j’adore toujours autant son rapport à la nourriture. Aucun doute, chaque fois que j’ouvre le livre, j’ai envie de partir à Chicago pour manger une pizza chez Saul’s ou encore les autres spécialités que l’on peut retrouver dans cette ville.

C’est donc un tome instructif sur l’univers de Chloe Neill mais c’est également une bombe qui risque d’exploser dans votre cœur.

Bonne lecture.

pal10

Michiko

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s