Je lis, je critique : Le Cri du Loup

téléchargement (1)

A lire avant : Alpha et Oméga T0 : L’origine. Retrouvez ma critique ICI

Résumé personnel :

L’histoire se déroule immédiatement après le tome 0, lorsque la louve-garou Anna choisit de quitter la meute de Chicago en compagnie de Bran afin de rejoindre celle de ce dernier dans le Montana. En effet, Anna étant officiellement la compagne de Charles Cornick, assassin de son père qui n’est autre que le Marrok, Alpha des Alphas d’Amérique, deux loups très redoutés et craints par leur force et leur justice expéditive. Cependant, l’arrivée d’Anna à Aspen Creek ne sera pas de tout repos. En effet, suite à l’enterrement du Docteur Wallace, notre couple nouvellement formé va devoir affronter un mal extrêmement sombre et dangereux, qui risque de propulser la fin de la paix relative qui règne chez les loups-garous à la veille de leur « coming-out ».

Critique :

J’adore l’idée d’un spin-off, notamment avec le personnage de Charles que je voulais connaître un peu mieux lorsque je le découvrais par petites touches dans la saga de Mercy Thompson. Si le tome 0 était une mise en bouche pour nous le présenter, lui ainsi qu’Anna, ce premier volume est une véritable intrigue et l’on reconnaît très bien la patte de Patricia Briggs.

La seule véritable critique négative concernant les personnages portera sur Anna. Elle apparaît comme une victime qui doit lutter en permanence contre ses peurs irrationnelles et issues de son traumatisme de manière à pouvoir les dominer. Certes, son personnage est logique et ces choix sont justifiés mais lorsque l’on a pris goût au tempérament de Mercy Thompson, il est difficile de supporter cette nouvelle héroïne qui semble trop fragile. Heureusement, Anna devrait pouvoir évoluer au fil des tomes, l’auteure ayant ainsi un large champ de manœuvre mais en attendant, la jeune louve-garou risque d’en décevoir quelques-uns.

Tant que nous y sommes, je citerai un autre point négatif qui a plutôt à voir avec le narrateur. Ici, le roman est écrit à la troisième personne du singulier, nous suivons alternativement les pensées d’Anna et de Charles, mais je les trouve trop répétitives. J’ignore s’il faut imputer cela à l’auteure ou à la traductrice, toujours est-il que c’est plutôt pénible de retrouver les mêmes tournures de phrase au fil du livre. A force, je me concentrais dessus et j’interrompais le rythme du texte, malgré moi. Par exemple, on retrouve souvent Charles qui se compare à un chiot à cause d’Anna ou ce genre de chose, la première fois, ça fait sourire mais à la longue on a l’impression qu’il n’est effectivement qu’un chiot et du coup, il devient plutôt décevant.

Cependant, je reste attachée à ce tome 1 puisque nous en apprenons plus sur Bran et sur son passé, ainsi que sur Charles, dans une moindre mesure, alors qu’il s’agit de deux personnages plutôt intrigants, surtout pour ceux qui ont déjà bien entamé la série des Mercy Thompson. C’est donc une série à suivre en dépit des défauts que nous pouvons rencontrer.

Bonne lecture.

Michiko

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s