Je lis, je critique : Point Final

Point_final

 

Point Final est un livre très court, aussi ai-je décidé de produire un texte complet au lieu de distinguer résumé personnel et critique, ce que je fais à chaque fois.

Critique :

Il s’agit de l’histoire peu commune d’un homme qui décide de faire croire à son décès afin d’espionner le comportement de sa famille grâce à des micros et des caméras qu’il a disposés dans chaque recoin de chaque pièce de sa maison. Il peut ainsi voir et entendre sa femme, Patricia, son fils aîné Thomas ainsi que sa fille Sophie, tous deux au lycée. A l’origine, on pouvait lire cette histoire sur le Blog de l’homme mort, un blog que l’auteur tenait à jour régulièrement, comme si l’histoire était réelle. Puisque nous savons que ce n’est pas le cas, il est difficile de se plonger dans l’intrigue en cherchant à démêler le vrai du faux ou en ayant un regard véritablement critique puisque c’est une fiction. Par conséquent, l’intérêt initial de l’œuvre s’atténue. Toutefois, nous finissons par être happés par l’histoire, allant presque jusqu’à oublier que nous lisons une fiction. Ainsi, très vite, on se met à compatir ou au contraire à être choqué par les choix ou la posture du narrateur. En effet, qu’il vous inspire dégoût ou peine, impossible de demeurer indifférent. Pour ma part, j’oscillais entre les deux, tentant de comprendre son ressenti et ses choix tout en me heurtant au froid plus que glacial de sa plume. Finalement, les pages s’enchaînent très vite mais les constatations de l’auteur sont retransmises de manière neutre, ce qui crée un sentiment de gêne à tel point que l’on se demande si lire ne nous rend pas complice à notre tour de ces choix dérangeants réalisés par le narrateur.

Comme je l’ai dit plus haut, très vite, on oublie que nous sommes face à une œuvre fictive. En effet, on se demande ce qu’il va se passer ensuite, comment tout cela se termine puisque l’on noue un lien empathique avec les différents personnages et pour ma part, j’avais très envie de contacter la famille pour leur dire la vérité. De plus, on sait qu’il y aura une fin puisque dans sa préface, l’auteur précise bien que le blog s’est arrêté, donc il faut une fin. Mais laquelle ? Sans vous la dévoiler, je l’ai trouvée assez inattendue, j’ai imaginé beaucoup de choses mais pas cela, même si elle reste cohérente.

Enfin, je dirai un mot sur la postface. Il s’agit d’une retranscription de certains commentaires reçus sur le blog de l’auteur, ainsi que les avis de ce dernier. J’ai trouvé que son analyse faisait beaucoup réfléchir sur Internet et la manière dont il permet aux gens d’agir sans filtre grâce à un masque qu’il nous procure.

Point Final est donc un roman qui se lit très vite et dont le narrateur ne vous laissera pas indifférent, que vous le détestiez ou l’appréciez. De plus, il soulève beaucoup de questions qui se rapportent à la philosophie si l’on prend le temps de se les poser bien sûr.

Bonne lecture.

Je remercie les Editions Michel Lafon qui m’ont permis de découvrir ce roman avant sa sortie.

Michiko

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s