Je lis, je critique : Mordre vous va si bien

vampir12

A lire avant : Les Vampires de Chicago T3 : Mordre n’est pas jouer. Retrouvez ma critique ICI

Résumé personnel :

Depuis que les vampires ont dévoilé leur existence aux Humains, ces derniers ont d’abord opté pour l’incrédulité avant d’élever les créatures à crocs au rang de star. Malheureusement, suite au combat qui a opposé les métamorphes d’Adam aux vampires, Gabriel Keene a dû révéler publiquement l’existence de sa race surnaturelle. Par conséquent, les surnaturels sont considérés comme des monstres trop dangereux pour Chicago et doivent donc, selon certains, retourner « d’où ils viennent ». C’est ce que prétend Mc Ketrick par exemple, un homme particulièrement agressif et visiblement dangereux qui voue une haine féroce aux vampires. Merit et les autres vampires doivent donc faire profil bas et montrer patte blanche. Mais cette haine infondée perturbe notre Sentinelle puisqu’elle est née et a grandi à Chicago. Un nouveau coup de massue tombe sur la Maison Cadogan lorsque les rumeurs sur des vampires particulièrement agressifs circulent. Sous la pression du maire, Seth Tate, Merit devra une fois de plus faire son travail de Sentinelle et mener l’enquête.

Critique :

C’est encore un excellent tome qui nous est proposé par Chloe Neill. Il permet, entre autre choses, de développer les possibilités offertes par la Garde Rouge, surtout vis à vis d’un Presidium de Greenwich qui se trouve être de plus en plus détestable.

C’est une constante dans cette série visiblement, mais je trouve Merit très humaine pour une vampire, notamment au niveau de son comportement ainsi que de ses réactions vis à vis d’Ethan conservent une certaine logique, que l’on soit d’accord ou non avec elle. Face à un vampire vieux de quatre siècles, cela crée forcément des tensions et c’est un pur régal de les voir se battre, se séparer et se rapprocher pour mieux se séparer ensuite. C’est aussi sacrément frustrant pour nous en tant que lecteur mais cela reste intéressant à suivre.

Ce quatrième tome confirme également mon avis de plus ne plus négatif sur ce cher Morgan qui, n’ayons pas peur des mots, est vraiment pénible et mériterait le titre de « grosse andouille de l’année ». J’espère que son comportement va changer et qu’il va s’améliorer parce que pour le moment, il est plutôt pénible. Comme dirait Ethan, il est très humain et, de la part d’un vampire, c’est assez fâcheux.

Même si ce livre est tout aussi génial que les autres, je dois reconnaître que j’ai été frustrée sur un élément du roman. En effet, il s’agit d’un mystère qui m’a paru évident alors qu’il a demandé du temps à Merit et les autres pour le résoudre. Certes je l’avais déjà lu mais à la première lecture, j’avais ressenti le même problème. Pour moi, cela me semblait évident, comme si l’auteur avait indiqué la réponse avec une grosse pancarte illuminée et lire des pages entières sur les réflexions des personnages à plusieurs reprises dans le roman alors que l’on est certain de la réponse, c’est plutôt désagréable comme sensation. On voudrait juste vérifier pour savoir si on a bon et avancer.

Cependant, pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore lu ou qui hésitent à poursuivre après le tome 3, c’est aussi l’occasion de l’introduction d’un nouveau personnage mais surtout, sachez simplement que la fin révèle une grosse surprise qui permettra à la série de prendre un nouveau tournant.

Bonne lecture.

pal10

Michiko

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s