Je lis, je critique : Enkidare

le-livre-de-saskia,-tome-3---enkidare-280225

Attention, ceci est la critique du tome 3.
Si vous n’avez pas lu le premier tome de cette trilogie, je vous invite à aller ICI.
Pour le deuxième tome, c’est par ICI
Bonne lecture.

Résumé personnel :

Tout va au plus mal ou presque pour Saskia. Après la mort de sa mère adoptive Claire, notre héroïne craint que cela arrive également à Tod qui est au plus mal suite à l’attaque du Nid. Elle et les rescapés se retrouvent donc à Arion pour s’organiser. Après les départs de certains membres du Clan des Faucheurs, il ne reste plus qu’un petit groupe composé des personnages principaux et secondaires du précédent tome. L’étau se resserre donc de plus en plus et il faut impérativement que Saskia découvre le fin mot de toute cette histoire où elle risque de périr à cause du Surclan et du mystérieux Cercle des cent. Se pourrait-il que sa mère biologique en sache plus sur le sujet ?

Critique :

Voici donc le dernier tome de la trilogie ! J’avais lu le premier tome il y a un moment et malgré l’envie de lire la suite, j’ai mis pas mal de temps pour le faire, ce qui est la raison pour laquelle j’ai dû le relire. En effet, il y a un léger twist à la fin du premier tome et c’est vrai que j’ai adoré le lire mais une chose en entraînant une autre, j’ai mis la suite de côté. Là où je veux en venir c’est qu’à la fin du tome 2, j’ai directement enchaîné le dernier tome. Il m’était impossible de faire une pause ou de lire autre chose ! Il y a beaucoup de suspense, de secrets et on sent qu’on n’est pas loin du but et lâcher la trilogie à ce moment-là relèverait du sacrilège.

J’imaginais sans problème me retrouver à Paris avec Saskia quand elle est partie rendre visite à sa mère biologique. Au passage, je tiens à souligner que j’ai adoré cette dernière, entre son style complètement décalée par rapport à son rôle au sein de son Clan, je l’imaginais tellement radieuse et lumineuse que c’est comme si elle éclairait mon esprit au fil des pages. Trêve de digression, Enkidare n’est plus un huis clos, nos héros voyagent, enquêtent et il devient difficile de démêler le vrai du faux. D’autant plus que les espions sont là, plus redoutables que jamais, l’organisation secrète surveille et n’hésite pas à frapper et plus on avance, plus il devient dangereux d’être Enkidare.

A propos des personnages, j’ai parlé de la charmante mère biologique de Saskia mais notre héroïne n’est pas en reste. Si j’avais tendance à la déprécier dans le tome précédent, ici elle a radicalement changé et c’est assez plaisant de la retrouver ainsi. J’en profite également pour parler de la sœur de Tod que je continue d’apprécier.

Une dose d’humour, un brin de magie mais également des épisodes sombres et tristes dans ce roman qui mêle la fantasy et l’enquête, il ne manque qu’un mot sur la plume de Marie Pavlenko que je trouve toujours aussi excellente pour vous annoncer la recette d’un coup de cœur. Le Livre de Saskia est une trilogie que je vous recommande et Marie Pavlenko, une auteure à suivre.

Bonne lecture.

Michiko

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s