Je lis, je critique : Agnus Dei

AgnusDei-coloOK-small-184x300

Attention, ceci est la critique du tome 3.
Si vous n’avez pas lu le premier tome de cette trilogie, je vous invite à aller ICI.
Pour le deuxième tome, c’est par ICI.
Bonne lecture.

Résumé personnel :

C’est la fin, le dernier volume de la trilogie Requiem pour Sascha d’Alice Scarling. Torturée par un démon qui a cherché à venger la mort de son aimée, notre héroïne semble brisée et épuisée par le nouveau monde dans lequel elle a été propulsée malgré elle. Et cela peut se comprendre. Finalement, elle accepte de précipiter l’Apocalypse en ouvrant toutes les Bouches de l’Enfer. Sur un autre plan, les rivalités entre Zekiel et Raphaël prennent des proportions plus élevées et enfin, de nouveaux personnages risquent de changer la donne. Entre Enfer, Paradis et Humanité, plus personne n’est à l’abri.

Critique :

C’est la fin et il n’est plus question d’ascenseur émotionnel mais de montagnes russes émotionnelles. J’ai été particulièrement triste à la fin de ma lecture du premier tome parce que j’ai dû attendre un bon moment avant de lire le suivant mais j’ai enchaîné les tomes 2 et 3, incapable d’attendre plus longtemps. L’évolution de Sascha est impressionnante, si j’ai eu du mal à composer avec elle lors de ma lecture de Lacrimosa, ce n’est plus le cas ici. Nous ne sommes pas toujours d’accord, c’est vrai, mais pour le coup, impossible de savoir comment s’en sortir ou de trouver une échappatoire. J’étais véritablement perdue, comme Sascha et mon empathie pour certains personnages s’est développée ce qui n’était pas prévu à l’origine.

Et puis à côté de ça, on retombe dans des situations improbables et je suppose qu’Alice Scarling a dû s’amuser à écrire. Là je me dois de citer l’ultime exemple en me contentant d’un seul prénom, les lecteurs verront ainsi de quoi je parle. Il s’agit du personnage de Kevin. On pourra dire tout ce qu’on voudra, je pense qu’il faut lire cette trilogie rien que pour le rencontrer. Je me suis régalée à le suivre et c’est comme certaines parties de la trilogie, c’est improbable mais drôle et génial à la fois malgré une ambiance et un enjeu très sérieux. Encore une fois, c’est décalé et ça fait du bien.

Et là, j’entre en zone dangereuse et sensible puisque je vais parler de la fin en évitant de la dévoiler. Disons que c’était beau et épique et que, comme souvent avec les fins des séries qui m’ont marquées j’ai versé ma petite larme et je me suis sentie obligée de poser des questions à l’auteur à Trolls et Légendes pour clarifier certains points. Mon cœur ne supportait pas l’incertitude qui s’est emparée de moi. Cela ne veut pas dire qu’on ne comprend pas la fin, j’avais simplement besoin d’être sûre sur un point qui me tenait à cœur.

Je pense que je vais écourter cette critique en vous disant simplement qu’il s’agit d’une saga coup de cœur. Comme je le disais, le premier tome est pour moi le moins bon des trois parce qu’il suit un schéma plus classique que les deux autres qui montrent que l’univers appartient bel et bien à son auteur et à personne d’autre. En définitive lisez-là jusqu’au bout, vous ne serez pas déçu ! Et un petit mot pour les couvertures d’Anne-Claire Payet qui sont juste magnifiques ! Un vrai bijou.

Bonne lecture.

Michiko

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s