Je lis, je critique : A Pleines Dents

1310-maeve4_org

Résumé personnel :

C’est fini… Victor, maléfique roi de l’illusion et des Vampires et accessoirement père de Maeve Regan est mort. Danse de la joie ? Eh bien pas vraiment puisque Maeve se retrouve prisonnière du château de feu son père par nul autre que son frère jumeau, Connor, qui est bien décidé à reprendre les rennes. Et bien entendu, c’est en se servant de sa sœur qu’il cherche à prendre le contrôle du royaume. Et comme si tout cela n’était pas suffisant, voilà que Benoxh a retiré tous ses pouvoirs à notre héroïne qui se retrouve totalement seule pour affronter ce nouveau périple.

Critique :

Décidément, je me répète mais j’adore cette série ! Dans les sagas de ce genre, le fil rouge reste bien souvent en retrait derrière de grosses enquêtes mais ici, c’est différent, il constitue l’intrigue principale, ce qui permet d’approfondir beaucoup de choses ce qui rend donc cette saga des plus intéressantes.

Il ne reste plus qu’un tome à lire, malheureusement mais au vu des rebondissements de celui-ci, autant vous dire que j’ai hâte de connaître la fin de cette série palpitante ! Je dois reconnaître que cela m’effraie un peu puisque cela signifie que je vais me retrouver en DPST (Dépression Post Saga Terminée), ce qui n’est jamais bon, évidemment.

Revenons à nos moutons en parlant de Maeve et du triangle amoureux qui est en train de se tisser. Alors je ne dirai rien et ne donnerai pas de détails mais je dois avouer que je reste très perplexe face à tout cela. Parce que bon, on peut avoir un coup de cœur déraisonné sans pouvoir le justifier véritablement, bien au contraire et en même temps, on peut également apprécier une personne pour ce qu’elle est, parce que c’est une personne bien mais sans pour autant avoir le cœur qui tambourine comme un forcené en sa présence. Et c’est exactement ce que je ressens, à moindre échelle bien sûr. Du coup, j’ignore ce que fera Maeve Regan mais je dois admettre que dans tous les cas, ça n’ira pas et du coup, cette situation m’agace dans le sens où je n’aimerais pas être à sa place, (je préfère préciser qu’à aucun moment je n’attaque l’auteur, juste la situation qui n’est pas terrible pour l’héroïne).

Je rebondis justement là-dessus pour dire que c’est bien ce qui fait la force du roman et donc de la série. Rien n’est réellement facile ou évident et rien n’est ce qu’il semble être (en même temps, avec un personnage roi de l’illusion, il ne fallait pas s’attendre à moins), tout n’est qu’illusion. Encore une fois, je salue l’auteur qui a su nous apporter une fabuleuse histoire qui va malheureusement se terminer au prochain épisode.

Bonne lecture.

Michiko

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s