Je lis, je critique : Vampire d’une nuit de printemps

Vampire d'une nuit de printemps

Résumé personnel :

Lia Fail est une Française qui meurt dans un accident de bus. Mais elle est transformée en vampire par un Maître présent sur les lieux. Il l’introduit alors dans son Convent, une sorte d’essaim de Vampires. Mais ce Convent se situe à Los Angeles ce qui implique un long voyage en avion à travers l’Atlantique. Nous découvrons ainsi l’univers vampirique créé par l’auteur, en même temps que Lia Fail mais ce, pendant la moitié du roman. Suite à cela, l’événement annoncé dans la quatrième de couverture a lieu. Malheureusement, je trouve qu’on en dit beaucoup sur cette quatrième, aussi je préfère éviter de vous dire exactement de quoi il retourne. Je comprends l’intérêt d’en dévoiler autant, cela permet au lecteur d’être attiré par le roman mais je ne suis pas d’accord avec cela. Je vous recommande fortement de ne pas lire cette quatrième de couverture. Si vous voulez en savoir un peu plus, un crime sera commis et Lia Fail sera considérée comme étant coupable, une enquête aura lieu. Vous dire la nature du crime ainsi que la victime est déjà trop en dire (en lisant la quatrième de couverture, vous en saurez plus mais je vous le déconseille).

Critique :

D’un point de vue général, Vampire d’une nuit de printemps m’a plu, il permet de passer des moments agréables grâce à une lecture à la portée de tous. L’univers décrit par Lia Vilorë est intéressant mais le principe du Convent reste assez classique même s’il comporte, tout de même, une part d’originalité par rapport à d’autres lectures que j’ai eues sur le sujet. Lia Vilorë écrit très bien et cela, on s’en rend principalement compte lorsque les points de vue n’étaient pas ceux du personnage principal, avec laquelle j’ai eu un peu de mal au départ bien que nos relations se soient améliorées par la suite. J’ignore si cela est lié à son humour et à sa façon de parler qui me semble inappropriée, bien que très réaliste, mais ce n’est pas à cause de ses références cinématographiques qui sont très présentes. J’ai trouvé ça très amusant mais j’ai préféré le passage à la troisième personne du singulier, lorsque le point de vue est celui des autres personnages. C’est pour moi une excellente idée car cela permet aux lecteurs qui n’aimeraient pas Lia Fail d’apprécier le roman malgré tout. Les autres personnages sont vraiment très intéressants mais pour un unique tome, a priori, il aurait été préférable d’avoir des personnages plus approfondis. C’est le cas pour certains d’entre eux mais, du coup, nous avons beaucoup de zones d’ombres, c’est un peu dommage.

Concernant l’univers à proprement parler, il est bien construit et bien défini, cependant, pour un « one shot », on s’attendrait à un travail plus fourni mais ce n’est pas gênant. Les vrais problèmes, car malheureusement il y en a, sont autres. Comme je le disais, l’histoire en elle-même est bien, l’univers est bien pensé mais le livre ne semble pas abouti. Il y a beaucoup de fautes et un travail supplémentaire sur le roman manque cruellement. On sent qu’une étape a été oubliée et c’est plutôt gênant. Je recommande fortement aux éditeurs de retravailler avec l’auteur sur ce roman pour rendre un travail meilleur encore avant une prochaine réédition.

Le lien avec la quatrième de couverture est également un problème, comme je l’ai dit dans mon résumé personnel mais je dois bien reconnaître que je n’ai aucune solution à apporter au problème. Cependant, suite à l’annonce du crime dans la quatrième de couverture, le lecteur est obnubilé par cette information et attend que le crime ait lieu, laissant de côté tout le reste.

J’ai aimé la partie enquête mais j’avais découvert la vérité dès le début de l’enquête, je n’ai donc pas été étonnée mais peut-être que vous, vous le serez.

En définitive, un bon roman, une jeune auteure très prometteuse mais un travail supplémentaire est nécessaire. C’est le meilleur moyen pour la maison d’édition de progresser et d’atteindre les sommets.

Je remercie Les Editions du Petit Caveau ainsi que le forum Accros et Mordus de lecture pour ce partenariat.

Bonne lecture.

Publicités

2 réflexions sur “Je lis, je critique : Vampire d’une nuit de printemps

  1. ^o^!

    Décalé, léger, divertissant, bourré d’humour et de références autres que celles cinématographiques pour peu qu’on y prête attention.J’ai passé un très bon moment en le lisant. Perso, l’héroïne ne m’a pas tapé sur les nerfs (je dois être l’une des rares dans ce cas, à la lecture des divers avis trouvés sur le net qui s’accordent quasi tous sur le caractère gonflant de l’héroïne)), sa paranoïa, son sale caractère, jusqu’à l’humour de l’auteur m’ont convaincue plus que de raison. (il faut vraiment que je me trouve le temps de lui consacrer un article >__<!)

    Et puis, il y a, oui, forcément des points à reprendre. Le potentiel est là. Le Petit Caveau déniche ces potentiels et fait office de tremplin. Une initiative à encourager, Car même si, oui, il y a des menus défauts, on passe un excellent moment, et de mon côté en redemande ^o^!!

    Par contre, je l'ai lu lors de sa sortie numérique. Possible que mon enthousiasme fut moindre dans sa version papier, encore que j'en doute. 'fin bon, j'ai tellement accroché que mon objectivité doit être au point zéro ^^'

    • Ah mais un roman peut avoir des défauts, ça ne fera pas de l’auteur un mauvais auteur.

      Mais encore une fois, je suis tout à fait d’accord avec toi concernant le Petit Caveau et son travail fantastique de tremplin et de dénicheur de talent. Il y en a d’autres bien sûr et j’espère pouvoir y consacrer un article également. Il n’y a qu’à voir Marika Gallman qui a été éditée chez le Petit Caveau et qui est maintenant chez Milady (je suis en train de le lire d’ailleurs, j’adore).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s