Je lis, je critique : Les Ailes de la Nuit

Image

Résumé personnel :

Ellie est une lycéenne introvertie mais ce n’est pas véritablement sa faute. En effet, Ellie possède un don qu’elle ne s’explique pas. Lorsqu’elle touche une personne, elle peut lire ses pensées, ou encore voir des images de son passé. Personne n’est au courant de son don, même pas sa seule véritable amie Ruth avec qui elle partage tout. Cette vie, simple en apparence, va se compliquer lors de l’arrivée de Michael, un jeune homme beau et solitaire. Dès son arrivée, Ellie va commencer à avoir des rêves étranges dans lequel elle vole. Mais plus étonnant encore, c’est que ce jeune homme semble la connaître alors qu’elle ne se souvient pas l’avoir déjà vu. Attirés l’un par l’autre, Michael et Ellie vont rapidement découvrir qu’ils possèdent tous deux les mêmes pouvoirs. Rapidement, ils se demandent ce qu’ils sont. Tandis qu’Ellie l’ignore, Michael est persuadé qu’ils sont des Vampires. Tous deux effectuent alors des recherches sur ce qu’ils pourraient être. Lorsque la vérité éclate enfin, nos deux protagonistes se retrouvent embarqués dans un conflit ancestral et dangereux.

Critique :

Les Ailes de la Nuit est le premier tome d’une série dont le deuxième tome est sorti récemment. C’est un livre qui se lit rapidement et dispose d’éléments intéressants malgré de très nombreux stéréotypes. J’ai lu ce livre avant Hush Hush et Damnés mais il leur ressemble énormément. Nous retrouvons une héroïne trop gentille avec une amie bonne poire et un garçon beau et mystérieux. L’univers du roman est intéressant et apporte des éléments nouveaux puisque la trame de fond est différente mais c’est tout. Donc si vous n’avez pas lu les deux autres livres cités, vous trouverez cette œuvre originale, si vous les avez lus, vous aurez une impression de déjà vu.

Dans l’ensemble, le livre est bien écrit, c’est fluide, facile à lire. L’allusion aux Vampires aurait pu être mieux exploitée à mon avis. Dans l’état actuel des choses, on aurait dit que parler des Vampires étaient là dans l’unique but d’attirer les lecteurs fans de Vampires. C’est bien dommage puisque la série de Becca Fitzpatrick n’a pas eu besoin de ce stratagème pour vendre.

La première partie du livre est vraiment longue, ce qui est normal pour un premier tome qui sert à la mise en place de l’univers dans lequel l’auteur cherche à nous immerger. J’espère qu’on ne retrouvera pas ceci dans le deuxième tome car c’est vraiment le plus gros point négatif qu’on pourrait trouver à ce roman.

La deuxième partie du livre, celle dans laquelle le lecteur et les personnages en savent suffisamment pour déterminer si l’histoire en vaut la peine ou non, s’avère intrigante. De l’action en perspective, des révélations plus importantes encore. J’espère que le deuxième tome relèvera le niveau du premier tome même si le dénouement du premier laisse planer un doute.

En résumé, Les Ailes de la Nuit est un roman à la hauteur des autres livres du genre. Il n’est pas un coup de cœur mais il n’est pas mauvais pour autant.

Bonne lecture.

Félicitations à notre gagnante, Au fil des mots !!! Je t’envoie un mail pour avoir ton adresse personnelle.

Publicités

4 réflexions sur “Je lis, je critique : Les Ailes de la Nuit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s