Je lis, je critique : Glacé

Résumé personnel :

Nous sommes dans les Pyrénées, en décembre 2008, le commandant Servaz est appelé dans une petite ville pour une affaire très étrange, la plus étrange de sa carrière même. Il s’agit de la mort d’un cheval décapité et retrouvé à 2000 mètres d’altitude. Très vite d’autres faits tout aussi étranges et improbables compliquent l’enquête du commandant. En parallèle, nous avons Diane Berg, une jeune femme suisse qui prend le même jour son tout nouveau poste dans l’institut Wargnier pour parfaire sa formation de psychologue légale. L’institut est un hôpital psychiatrique inédit en Europe regroupant les pires psychopathes et sociopathes. Cet institut se trouve également non loin des scènes de crimes et de l’enquête…

Critique :

Glacé de Bernard Minier, est un thriller très intrigant, bourré de rebondissements. Un peu difficile au démarrage car il comporte une très voire trop grande quantité de détails, au tout début en tout cas. On ne peut rien imaginer tout est décrit dans les moindres détails comme si on regardait un film. Il n’y avait pas assez de place pour s’inventer soi-même un décor en se servant d’éléments de bases. L’auteur choisit dans quel plan regarder la scène, quels sont les décors exacts, il ne manquait plus que la musique de fond. Mais passé quelques pages ce point négatif s’atténue et disparaît dans certains cas comme au cœur de l’intrigue ou dans le feu de l’action.  C’est d’abord l’univers psychiatrique qui m’a attiré vers ce roman. Diane Berg ne prend pas beaucoup de place dans le livre mais j’ai adoré sa rencontre avec l’un des détenus, dans le cadre de son travail, ses réflexions concernant les pensionnaires par exemple. Une présence plus rare que celle de Martin Servaz mais vraiment enrichissante et intéressante.

Au niveau de l’intrigue proprement dite, on a tendance à se poser des questions, effectivement, on pourrait se demander pourquoi l’auteur a-t-il écrit un roman autour de la mort d’un cheval. Pourquoi faire « tout ça pour un cheval »? Ce qui nous rassure c’est qu’un des personnages, Martin Servaz pense la même chose que nous. On se dit alors que l’histoire ne s’arrêtera pas là ce qui est vrai. Plus on avance dans le roman plus l’énigme est complexe, l’enquête se corse au fil des pages, on se demande jusqu’où l’auteur va aller avant de tout doucement redescendre vers le dénouement. Ce que je peux vous dire c’est qu’il va très loin tout en gardant une cohérence et ce pour notre plus grand plaisir.

Tout de suite, on veut prendre part à l’enquête, émettre ses propres hypothèses, dire aux personnages qu’ils font fausses routes ou qu’au contraire, ils sont dans le vrai, d’après notre propre enquête. De plus, le suspense est conservé jusqu’au bout, l’auteur sait nous mettre sur des fausses pistes, il nous tend des pièges, nous offre ce qu’on veut avoir et nous indique ensuite qu’on se trompe. C’est frustrant mais ainsi on ne trouve pas tout avant les enquêteurs ce qui rendrait le livre, par conséquent, sans intérêt. Là, même avec presque toutes les pièces du puzzle, des tas de choses manquent, on reste vraiment très loin de la vérité.

Glacé est un très bon livre du genre, je pense qu’il ferait une très bonne adaptation cinématographique. Un grand bravo à l’auteur pour ses retournements de situations, ses montés d’adrénaline lors de certains passages, ses bouleversements et ce dénouement vraiment inattendu. Glacé vous fera frissonner.

Un grand merci aux XO Editions ainsi qu’au forum Accros & Mordus de Lecture pour ce partenariat.

Bonne lecture.

Publicités

2 réflexions sur “Je lis, je critique : Glacé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s